L'approche didactique

La leçon type est conçue de façon à ce que les élèves soient fréquemment sollicités et actifs. En voici la trame.

On propose une phrase ou un court texte servant de support à la leçon du jour.

1ère phase(5 à 10 min maxi) : recherche individuelle sur le cahier de brouillon à partir de quelques questions écrites au tableau portant sur le texte et initiant une réflexion sur la notion abordée.

2ème phase, collective (10 min environ): les élèves proposent leurs réponses aux questions posées ; l’enseignant note tout ce qui est proposé, y compris ce qui est faux. Les élèves doivent savoir qu’il leur appartient d’être vigilants et de vérifier les réponses. Lorsqu’il y a désaccord sur une réponse, les réponses d’autorité sont refusées et l’enseignant exigera un minimum d’argumentation. Lorsqu’une erreur subsiste après les  interventions des élèves, l’enseignant le signale et apporte la réponse et l’explication si aucun élève n'est en mesure d'en fournir une satisfaisante.

3ème phase (5 à 10 min) : l’enseignant donne des explications détaillées sur la notion abordée en s’appuyant sur ce qui vient d’être fait.

4ème phase (5 min): l’enseignant distribue la feuille comportant la leçon explicative ainsi que les exercices. Il fait lire la leçon par un élève et s’assure que tout a bien été compris dans les formulations et le vocabulaire.

5ème phase (5 à 10 min): exercices oraux lorsque la fiche en propose.

Dernière phase : exercices écrits.

Les exercices sont classés en deux catégories, selon qu'ils demandent uniquement de reconnaître des éléments (rubrique "Je reconnais") ou qu'ils exigent un usage de la notion dans des phrases ou des textes (rubrique "J'emploie"). L’enseignant est libre de choisir l'ordre dans lequel les exercices doivent être faits ; ainsi on pourra ne pas suivre l'ordre numérique mais demander par exemple de faire alternativement un exercice de chaque catégorie. Enfin, dans chaque catégorie, les exercices sont de difficulté progressive et l’enseignant pourra proposer les plus faciles au CM1 et les plus difficiles au CM2.

L’ensemble de la séance ne dure environ qu' 1 h à 1 h 15. L’enseignant peut ne pas exiger un nombre minimal d’exercices. Chaque élève peut ainsi avancer à son rythme. Les plus rapides feront la plupart des exercices, alors que les plus lents n’en feront qu’un seul. Cela peut paraître surprenant, mais c’est en fait une excellente façon de gérer l’hétérogénéité d’une classe.pédagogie CM CE école primaire élémentaire cours fiches exercices

Faire des suggestions sur cet article

Tous les champs sont requis
Merci pour votre contribution.