Comprendre le titre d’une œuvre classique

 Les éléments fondamentaux

La forme musicale désigne le type d’œuvre tel que symphonie, concerto, suite, sonate etc.

Pour certains types d’œuvres, on précise les instruments pour lesquels elles ont été écrites.

La tonalité et le mode sont deux caractéristiques musicales qu’il est important de connaître. On se reportera si nécessaire à l’article "Tonalité et mode" expliquant ces deux notions.

Les éléments complémentaires

Le numéro d’ordre indique la place de la pièce musicale dans les œuvres de même nature du compositeur. Ici cela signifie qu’il s’agit de la 3ème sonate pour piano et violon écrite par Brahms. La place de ce numéro est très importante : ainsi « sonate n°3 pour piano et violon » signifie qu’il s’agit de la 3ème sonate écrite par le compositeur, quel que soit le type d’instrument pour lequel cette sonate a été écrite, tandis que « sonate pour piano et violon n°3 » signifie qu’il s’agit de la 3ème sonate du compositeur écrite pour ces deux instruments.

Le numéro d’opus, en abrégé op. (en latin opus signifie œuvre) indique la place de la pièce musicale dans l’ensemble de l’œuvre du compositeur. Ce numéro d’opus est généralement attribué chronologiquement par date de composition ou de publication. Dans notre exemple op. 108 signifie qu’il s’agit de la 108ème œuvre de Johannes Brahms écrite ou publiée.

Le numéro d’opus peut lui-même avoir un numéro d’ordre. Ainsi par exemple op. 83 n° 2 signifie qu’il s’agit de la deuxième œuvre d’un groupe d’œuvres portant le numéro d’opus 83.

Le numéro de catalogue : pour des œuvres anciennes l’ordre dans lequel elles ont été composées ou publiées n’est pas toujours bien connu. Au lieu d’un numéro d’opus on utilise dans ce cas la numérotation thématique du catalogue d’un spécialiste reconnu du compositeur. Pour Wolfgang Amadeus Mozart on utilise le catalogue (catalogue se dit verzeichnis en allemand) établi par Köchel. K 466 (ou KV 466) signifie donc qu’il s’agit de l’œuvre ayant le numéro d’ordre 466 dans le catalogue de Köchel (Köchel verzeichnis en allemand). Un autre catalogue très connu est le Bach-Werke-Verzeichnis (catalogue des œuvres de Bach) établi par le musicologue allemand Wolfgang Schmieder, et noté BWV en abrégé.

On trouvera une liste des différents catalogues des œuvres des compositeurs à cette adresse : http://fr.wikipedia...

Pour certains compositeurs il existe plusieurs catalogues. Il existe par exemple deux catalogues des œuvres de Domenico Scarlatti, Kirpatrick et Longo, notés K et L. On pourra donc trouver les indications suivantes sur une œuvre de Scarlatti, K 32 L 423, ce qui correspond à la numérotation de l’œuvre dans chacun des deux catalogues.

Voici quelques titres d’œuvres. Saurez-vous les déchiffrer correctement ?

Camille ST Saëns (1835-1921), Sonate N°1 en ré mineur op. 7

Réponse

Il s’agit de la 1ère sonate de Camille St Saëns, écrite dans la tonalité de Ré, en mode mineur. Cette sonate est la 7ème œuvre écrite ou publiée par Camille St Saëns.

Ludwig van Beethoven, symphonie n°9 en ré mineur op. 128 avec chœurs

Réponse

Il s’agit de la 9ème symphonie écrite par Ludwig van Beethoven. Elle est composée dans la tonalité de Ré, en mode mineur. C’est la 128ème œuvre écrite ou publiée par Beethoven. Cette symphonie comporte des chœurs.

Franz Schubert, quintette à cordes en Ut majeur op. 163 D. 956

Réponse

Il s’agit d’une œuvre de Schubert destinée à être jouée par un quintette à cordes (quintette à corde en musique désigne à la fois une formation instrumentale et une forme musicale destinée à être jouée par cette formation). Elle est écrite dans la tonalité de Do (Ut est l’ancienne dénomination de la note Do) en mode majeur. Cette œuvre est la 163ème écrite ou publiée par Schubert et elle porte le n° 956 dans le catalogue des œuvres de Schubert établi par Otto Erich Deutsch.

Antonio Vivaldi, Stabat Mater, concerto in G minor RV 153

Réponse

Il s’agit d’une œuvre de Vivaldi mettant en musique un poème liturgique, le Stabat Mater, sous la forme d’un concerto écrit dans la tonalité de Sol (G est la dénomination anglo-saxonne de la note Sol) et en mode mineur (minor est le terme anglais signifiant mineur). Cette œuvre porte le n° 153 dans le catalogue des œuvres de Vivaldi établi par Peter Ryom.

Georg Friedrich Haendel, concerto grosso opus 3 nº3 en sol majeur HWV 314

Réponse

Il s’agit d’un concerto grosso (le concerto grosso est une forme spécifique de concerto) composé par Haendel. Ce concerto est le 3ème d’un groupe de 6 concertos publiés sous le numéro d’opus 3. Il est en tonalité de sol, dans le mode majeur. Il porte le numéro 34 dans le Händel-Werke-Verzeichnis (catalogue des œuvres de Haendel établi par Bernd Baselt.

 

Faire des suggestions sur cet article

Tous les champs sont requis
Merci pour votre contribution.